Thunder Bay, quel chaleureux accueil!

Nouvelles – 18 juillet – de Thunder Bay à Nipigon

Par Fabienne Breton

Michel a une matinée très chargée à Thunder Bay et elle commence en beauté puisqu’il enfile aujourd’hui son nouvel ensemble maillot et cuissard « Défi Michel Garant – d’un océan à l’autre pour Mira », un cadeau reçu un peu plus tard que prévu.  Il se sent comme un roi, d’autant plus que les forces policières l’escortent afin qu’il puisse traverser la ville en toute sécurité jusqu’à la statue érigée en l’honneur de Terry Fox juste au nord-ouest de la ville de Thunder Bay où le maire, M. Keith Hobbs, l’accueille chaleureusement.

 

M. Hobbs parle brièvement de l’exploit accompli par Terry Fox au début des années 80 et félicite Michel du courage et la détermination dont il fait preuve en accomplissant  à son tour un grand exploit.  C’est avec honneur que Michel accepte une médaille et une épinglette à l’effigie de la ville de Thunder Bay que lui remet fièrement  le maire de la ville.

Les médias sont présents pour l’événement, dont la journaliste Tara Allaire représentant Digwall Media.  Le reportage est diffusé en ondes à 18 h et 19 h le soir même sur CKPR Channel 2 et CHFD Global Thunder Bay.  Voici un aperçu du reportage et d’un article paru sur tbnewswatch.com :

-        http://tbnewswatch.com/video/25048/Biking-Across-Canada

-        http://www.tbnewswatch.com/entertainment/222788/Man-hand-peddling-across-country-for-service-animals

Michel et son équipe tiennent à remercier du fond du cœur M. Keith Hobbs pour son accueil, ainsi que tous les médias.  La population est tellement accueillante ici.

Il est 11 h 30 quand Michel peut reprendre sa route en direction cette fois-ci de Nipigon, un petit village de 1 631 habitants situé à une centaine de kilomètre au nord-est de Thunder Bay.  Sur environ 15 kilomètres, l’autoroute 11 passe entre la rivière Nipigon et un lac.  De toute beauté!

The Nipigon River Bridge, originally opened in 1937, forms the narrowest transportation bottleneck between the Atlantic and Pacific oceans in Canada.1

Nous savons d’avance que Michel verra entre autres beaucoup de pins, plusieurs forêts diverses, de grosses mouches et que les communications seront très difficiles voire, peut-être encore une fois, inexistantes.  Que cela ne tienne, on dit que la population de Nipigon est très accueillante.

1 http://en.wikipedia.org/wiki/Nipigon,_Ontario

 



Commentaires

commentaires