Une fin de semaine Rock and Roll

Nouvelles – samedi 14 juillet – de Wabigoon à Ignace. Et dimanche 15 juillet – d’Ignace à Upsala, ON

Par Fabienne Breton

Les nuits du 13 et du 14 juillet ont été assez courtes à cause du bruit omniprésent. Vous vous rappelez sans doute la proximité des terrains de camping et de l’autoroute, n’est-ce pas? Mais ce n’est rien comparativement à ce qui attend Michel entre Wabigoon et Upsala ce week-end (en passant par Ignace). Sur plusieurs kilomètres, il n’y a pas d’accotement. Comme Michel n’a aucune escorte policière, Jean-Léon, son compagnon inconditionnel, doit le suivre de très près, ce qui devient stressant pour lui aussi puisque les conducteurs derrière le véhicule manquent de patience et veulent dépasser à tout prix. Des amis très chers à Michel, dont Claire, Robert et Laurent, ayant fait le même parcours quelques années auparavant avaient conseillé à Michel d’être prudent sur l’autoroute dans le Nord de l’Ontario. Pourquoi? Surtout parce qu’il n’y a pas d’accotement sur plusieurs kilomètres, à plusieurs endroits, et que la circulation est plus importante et tout de même rapide.

Une chance que sur la route Michel fait toujours de belles rencontres. Cette fin de semaine ne fera pas exception. Il rencontre un jeune couple qui traverse le Canada pour une cause. Il y a aussi une personne venant de la Belgique qui le fait pour le simple plaisir de découvrir de nouveaux pays (du Canada au Mexique) et de nouvelles cultures. Toutefois, Michel n’a pas encore rencontré quelqu’un qui, comme lui, traverse le pays en vélo à bras et pour une cause.
Pour Michel, bien sûr qu’il s’agit d’un défi personnel. Qui ne le prendrait pas ainsi? Mais c’est beaucoup plus que ça. Il tient d’abord à inspirer les gens, handicapés ou non, afin qu’ils se surpassent et qu’ils réalisent leurs rêves, un à la fois. C’est aussi pour amasser des fonds afin que la Fondation Mira puisse dresser plus de chiens-guides pour les aveugles et de chiens d’assistance, comme Mollo, pour venir en aide aux personnes avec un handicap moteur ou aux enfants présentant un trouble envahissant du développement (TED). Ces chiens requièrent un entraînement très différent et un suivi personnalisé. La beauté dans tout ça c’est qu’ils améliorent littéralement la vie de la personne handicapée. Depuis 1981, la Fondation Mira a dressé et donné plus de 2 000 chiens partout au Canada, et ce, gratuitement. Elle espère, avec votre générosité, aider encore plus de personnes et ainsi, répondre à une demande croissante. Si vous souhaitez voir où vont les dons que vous faites à la Fondation Mira, ne manquez pas le reportage de Réjean Léveillé au TVA Nouvelles du 13 juillet (français seulement).

http://tvanouvelles.ca/video/en-vedette/les-dernieres-nouvelles/8805187001/2000-personnes-aidees-par-la-fondation-mira-reportage/1734016325001



Commentaires

commentaires